Comment la réalité augmentée apporte-t-elle de vrais gains dans le domaine des services de maintenance de la formation des ventes et du marketing et de la fabrication

La réalité augmentée (RA) est désormais parmi nous, et les entreprises, quelles que soient leur forme et leur taille, s’en servent pour changer leurs méthodes de travail et améliorer leurs résultats et ceux de leurs clients. IDC pense que les entreprises orientées services devraient être parmi les premières à adopter cette nouvelle technologie, faute de quoi elles pourraient rapidement rencontrer des difficultés d’ordre commercial. Au-delà des services proposés par de nombreuses entreprises, IDC estime que la RA présente un grand intérêt pour les entreprises ayant des besoins spécifiques en matière de transmission de connaissances et de formation, de ventes et de marketing, et de fabrication. En considérant l’ensemble de ces domaines, on s’aperçoit qu'un grand nombre d’entreprises utilisent déjà la RA.


Selon le guide d’IDC relatif aux investissements mondiaux dans la réalité augmentée et la réalité virtuelle, les entreprises ont dépensé plus de 3,6 milliards de dollars en 2017 dans le matériel, les logiciels et les services de RA, et ce chiffre devrait atteindre plus de 8 milliards de dollars en 2018. IDC a récemment réalisé un projet personnalisé pour PTC aux États-Unis au cours duquel ont été interrogés des décisionnaires informatiques, des dirigeants d’entreprise et des responsables de directions fonctionnelles. Cette étude a révélé que 77 % de ces entreprises expérimentaient déjà la technologie de RA. Bien que la plupart des entreprises n’en étaient qu’au début de leurs expérimentations, un nombre étonnamment élevé d’entre elles se situaient déjà dans une période de transition entre la faisabilité et les projets pilotes, entre les projets pilotes et le déploiement, ou dans les étapes de déploiement. Par ailleurs, 6 % des entreprises ont indiqué qu’elles envisageaient de tester la RA au cours des 6 à 12 mois suivants. Moins d’un participant sur cinq a affirmé que son entreprise n’avait pas de plan dans l’immédiat pour la RA. Ces entreprises n’incarnent probablement pas le modèle à suivre.


La RA est particulièrement intéressante car elle apporte des avantages réels aux entreprises restées à l’écart de la transformation numérique. Pour quelle raison ? Dans de nombreux cas, le travail à réaliser, les processus à réexaminer ou les connaissances à transmettre nécessitent d’avoir un pied dans la réalité et l’autre dans le monde numérique. La RA contribue à rapprocher ces deux mondes en incorporant des actifs numériques dans le monde réel – sous forme de contenus consultables sur des appareils mobiles, comme les smartphones, ou l’utilisation d’écouteurs qui permettent aux employés d’accéder aux contenus tout en gardant les mains libres. En l’espace de quelques années, les entreprises freinées par leurs processus papier, dotées d’effectifs d’experts dépassés ou à la recherche de moyens de traitement plus rapides pour la fabrication ont trouvé les outils nécessaires pour entrer dans le XXIe siècle.

La période actuelle est particulièrement prometteuse pour ces entreprises, mais elle implique simultanément un risque de se retrouver rapidement distancées pour celles qui œuvrent dans ces domaines et tardent à adopter ces nouvelles technologies. Ce livre blanc d’IDC examine en détail certains des principaux cas d’utilisation de la RA dans le domaine des services de maintenance, de la transmission de connaissances et de la formation, des ventes et du marketing, et de la fabrication. Il contient aussi le témoignage de personnes travaillant dans des entreprises déjà engagées dans un processus de développement de la RA.

Remarque : Il est possible que les chiffres figurant dans ce document ne soient pas rigoureusement exacts en raison des arrondis.

 Digital

Send to Other

Share